vendredi 19 août 2011

Vadrouille en Lozère : Le vallon du Villaret


En vacances en Lozère, la famille a fait un petit détour par le Vallon du Villaret, tout près de Bagnols-les-Bains. C’est un endroit très original, entre parc d’attraction, musée et parcours d’aventures. Sur la brochure distribuée à l’office de tourisme, j’avoue avoir eu un peu de mal à saisir le concept. En fait, il s’agit d’une ballade d’un peu plus de deux kilomètres dans un vallon ombragé, à la rencontre d’installations originales conçues par des artistes contemporains. Le tout s’adresse en priorité aux enfants dès deux ans, mais les parents y trouveront aussi leur compte. Malgré une météo  pourrie (je conseille de visiter le vallon par temps chaud pour profiter de son ombre et des nombreux jeux d’eau), partir à la rencontre des surprises offertes sur le parcours est une porte ouverte sur des mondes imaginaires. Les œuvres présentées, le plus souvent créées à partir d’objets des récupération sont souvent intéressantes et offrent de nombreuses possibilités de manipulations accessibles aux plus petits, permettant une découverte ludique de l’art. Il y a beaucoup de choses à regarder et à faire fonctionner (notamment des surprises suspendues aux arbres).Les œuvres sollicitent le toucher, l’ouïe, la vue et l’équilibre, et ont beaucoup intéressé les doux, même le petit de 5 mois, qui a fait la promenade dans l’écharpe.

A titre d’exemples, la famille a beaucoup apprécié l’avion à rames (qu’on croirait tout droit sorti d’un film de Miyazaki), la maison qui produit des sons lorsqu’on jette des billes dans certains trous (mon fils était persuadé d’être en visite chez les barbapapas), ainsi que la cabane qui offre un parcours dans le noir complet. Il y a aussi de magnifiques sculptures sonores installées dans la forêt (j’avais fait mon mémoire d’IUFM sur ces installations, et en ai fabriqué avec des élèves, j’ai donc apprécié « en spécialiste »  ces travaux d’artistes).
Aux commandes
 Un immense filet pour jouer à tarzan dans les arbres.

 Maison des sons (et des billes...)

A mi-parcours, de très nombreux jeux d’eau (des sortes de mobiles aquatiques) permettent de se rafraîchir, sans qu’il y ait de possibilité de baignade. Il y a une belle aire de pique-nique ainsi qu'un petit restaurant (pas testé, mais les prix avaient l'air raisonnables)La seconde partie du parcours (que Grand doux a fait porté dans le BB-tai, grosse fatigue oblige), est plus sportive avec un grand toboggan, des parcours d’équilibre et des jeux de lancers.
 Minidoux futur acrobate ?

Côté pratique, il faut prévoir de bonnes chaussures (les poussettes ne passent pas, mais le parc prête des porte-bébés). Le parcours est fatigant pour un petit de deux-trois ans, et nous avons été contents d’avoir apporter deux porte-bébés. Le site internet conseille une durée de trois heures pour la visite, mais notre petite famille en a passé cinq (pique-nique sur aire aménagée compris) sans du tout s’ennuyer.
Ce mélange d'art et de jeux, au coeur de la nature lozérienne nous a vraiment séduit. Nous n'hésiterons pas à revenir avec nos doux un peu plus grands.
Et vous, connaissez-vous d'autres parcs de ce genre ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire