mercredi 31 août 2011

Quand vient la fin de l'été...

Ça y est, les doux et leurs parents rentrent tout juste de vacances, les premières à quatre. Nous savourons le retour dans notre appartement, et la reprise du travail pour le papa, avec en ligne de mire, notre première rentrée des classes.
Petit bilan de ces quatre semaines  :

- 3 chaussons bobux perdus (à 30 euros la paire, argh !).

- Un peu plus de 1000 km en Berlingo surchargé, avec les Barbapapas et « Panique chez les sorcières »  raconté par Marlène Jobert (au moins, il y avait la musique de J.S. Bach) en fond sonore, les p’tites gourdes de crème Mont blanc dans les vide-poches, les bons mots du grand doux et les protestations du Minidoux sanglé dans sa coque.

- des dizaines « d’accidents pipi » pour le grand doux. Et des dizaines de lavages de culottes pour sa mère et sa grand-mère…

- des parents qui, ayant emprunté « le latin pour les nuls » à la bibliothèque, se sont remis avec plaisir à la langue de Virgile, pendant l’heure de sieste quasi-quotidienne que les doux nous ont royalement accordée.

- du tourisme sympa en Lozère : visite du parc des loups du Gévaudan et du Vallon du Villaret, découverte des Cévennes, flânerie à Mende avec le Grand Doux pris de passion pour la cathédrale (ou comment se faire bombarder de questions sur la religion….)

- La plage au Cap d’Agde. Premiers bains de mer du Minidoux et ébauche de nage pour son grand frère.

La  plage, presque aussi bien que le manège.


- des doudous gâtés à peu de frais lors du vide-grenier annuel organisé dans le village de mes parents (« ze veux un cracteur, moi, avec la remorque »).

- un bonne quarantaine de kilos de légumes récoltés dans le potager familial, dont une partie sera distribués aux amis et l’autre congelée (Minidoux a intérêt à aimer les purées).

Jolie récolte, n'est-ce pas ?

 - Zéro musique : nada, néant absolu. La guitare et le violon chargés dans la voiture (au prix d’âpres négociations avec le papa des doux) n’auront pas été sortis de leur boîte. Pas le temps. Pas l’énergie. Mon gros regret.

- De bons moments passés en famille et avec nos amis, dans les différents lieux où nous avons séjourné.

- Des rires, des pleurs, des tours de manège, des bosses et des petits virus...

- Des enfants qui grandissent si vite. Il est passé où notre premier bébé ? C’est ce petit garçon qui parle, chante et qui va rentrer à l’école ?! Et le deuxième tient déjà assis et porte du 12 mois ?! Tempus fugit…

Ben oui, finalement les vacances, c’est quand même sympa. Crevant, mais sympa. Maintenant, fini de rire, nous nous préparons à devenir lundi des parents d'élèves, avec une nouvelle vie qui commence pour le Grand doux.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire