mardi 4 octobre 2011

Un repas loupé...

Aujourd’hui, le Grand Doux a passé une mauvaise journée. Caprices et crises de larmes sur le chemin de l’école. Mal de ventre. Sieste loupée. Bonne ambiance.
18h30 : Cuisine. Ce soir, je prépare ce qu’aime le Grand Doux : soupe de panais/carottes avec plein de crème fraîche (les doux raffolent de soupe, c’est leur côté « faux nain »), coquillettes, champignons, jambon.

19h15 : Minidoux râle, visiblement sa journée est terminée. Vite,  Monsieur Doux le met en pyjama.

19h25 : Monsieur Doux me rend Mini, attrape son aîné, fatigué et ronchon, le met à table et lui sert un bol de soupe. Pendant ce temps, je donne en vitesse un petit repas à Minidoux, qui ouvre une immense bouche mais pleure entre chaque cuillère.

19h30 Monsieur Doux part à son entraînement de natation, à moi de gérer le repas/ coucher des doux (je hais les mardis soirs…). Minidoux avale son fromage blanc entre deux hurlements. Grand Doux prend trois cuillères de soupe : « Donne moi à manger maman, je suis fatigué » « Non, chéri pas le temps, je m’occupe de ton petit frère, mais tu peux écouter de la musique pendant que je vais le coucher» « Oui, ze veux écouter un disque ». Je lui mets le CD « à pas de géant », un de ses préférés, attrape Minidoux et file dans la chambre.

19h35 : Minidoux dort après une mini-tétée. « J’arrive, Grand Doux, on va pouvoir profiter de notre soirée tout les deux ». Pas de réponse. Je retourne dans la cuisine. Grand doux est affalé la tête sur la table de la cuisine et DORT. « Réveille-toi chéri, tu veux pas manger un peu ?». Ronflements…

Tombé de fatigue, avec juste trois cuillères de soupe dans le ventre alors que le pauvre n’a pas voulu goûter. Je l’ai posé dans son lit et changé sans même qu’il se réveille. Il y a des jours où j’ai vraiment de la peine pour lui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire