jeudi 26 juillet 2012

La garderie, c'est fini !

Aujourd’hui Minidoux a passé pour la dernière fois le portail de la garderie.
Il y avait été inscrit avant même sa naissance, pour que je puisse vaquer de temps en temps à d’autres occupations, puisque nous habitons loin de nos familles et que son papa est rarement disponible en journée pour le garder, et aussi pour que Mini voit de nouvelles têtes.
Lorsque Minidoux a découvert la garderie, c’était en septembre le jour de la première rentrée de son grand frère. C’était un petit bébé de 6 mois qui commençait tout juste à ramper. Presque un an plus tard, il est devenu un vrai petit bonhomme, marcheur et escaladeur expérimenté, et surtout docteur es bêtises. Il dit même ses premiers mots (papa, maman, téter, au revoir, tracteur, c'est un début) et bien d’autres ne devraient pas tarder à suivre. Pendant tout le temps que Minidoux grandissait, nous avons tissé des liens avec l’équipe de la garderie. L’investissement et le professionnalisme des auxiliaires et de la directrice auprès des enfants étaient incontestables, comme j’ai pu le remarquer lorsque j’ai participé à la préparation de la partie musique de la petite fête de fin d’année. Je n’ai jamais eu de réticences à leur confier ma petite Fripouille puisque je le sentais entre de bonnes mains. Et 3 heures plus tard, je récupérais un bébé ravi, enrichi de nouvelles expériences. 

C’est donc avec un gros pincement au cœur que j’ai fait mes adieux ce matin. Minidoux, lui, gratifiant tout le monde de généreux "au-revoir" de la main, était quand même un peu étonné de ce départ inhabituel.  J’ai récupéré le petit album photo de la famille qu’aime bien feuilleter notre Mini (pas de doudou/ tétines/ gigoteuse pour lui) ainsi que la pince à linge joliment marquée à son nom qui servait à accrocher ses petits chaussons et j’ai offert à l’équipe quelques cupcakes (mes premiers !) pour les remercier. Et puis voilà.

Le départ de la garderie, c’est aussi le symbole d’une page qui se tourne pour la famille Doux. Dans un peu plus d’un mois, je reprends le travail (à mi-temps, c’est vrai, je suis une flemmasse de prof’), et Minidoux ira trois jours par semaine à la crèche, dont deux « grosses journées ». Loin de la petite garderie de 20 places, il passera ses journées dans une structure de 60 gamins, alors que moi je m’occuperai des enfants des autres. Une nouvelle crèche, qui est sans doute très bien, mais à laquelle nous devrons nous adapter, une nouvelle école (la 5ème en 4 ans !) et de nouveaux collègues pour moi.  ..

Pendant 18 mois, j’aurai pu profiter tranquillement de mes Doux sans stress liés au travail ou aux problèmes de garde. Je ne vais pas dire que j’ai nagé continuellement dans un océan de béatitude pendant mon congé parental, mais, globalement, ça été 18 mois très heureux, pendant lesquels j’ai eu l’impression de vraiment apporter quelque chose aux Doux tout  en découvrant des trucs sympas (comme le blog ou les Vendredis intello...). C’est encore une nouvelle vie qui va commencer en septembre, et j’espère que je ne regretterai pas mon choix.

Garderie selon Pixar, celle de Minidoux est beaucoup mieux, mais je n'ai même pas pensé à prendre une photo.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire